Commandez votre fioul auprès
d'un professionnel de confiance
Se connecter Créez un compte

Optimiser son installation

Les chaudières fioul ou gaz ont fait d’énormes progrès depuis 20 ans, tant sur le plan environnemental qu’au niveau de leurs performances techniques.

Aujourd’hui, les chaudières au fioul affichent des rendements quasiment supérieurs à 90%. Depuis le 26 septembre dernier, l’entrée en vigueur de la directive dite Ecodesign (1) oblige les constructeurs à fabriquer des chaudières dont le rendement minimum est de 86%. Toutes les chaudières commercialisées depuis lors sont qualifiées de « Haute Performance Énergétique ». Ce terme englobe les anciennes chaudières « basse température » et les chaudières à condensation. Ces dernières sont devenues la référence.

La technologie de la chaudière à condensation

En condensant la vapeur d’eau des gaz de combustion, les chaudières à condensation récupèrent de l’énergie. Ainsi, elles consomment 15 à 20% de moins qu’une chaudière classique moderne (2). Elles rejettent moins de CO2 et moins d’oxydes d’azote (NOx).

La technologie « basse température »

Conçue pour délivrer une eau à 50°, la chaudière « base température » consomme 12% à 15% d’énergie en moins comparée à une chaudière classique(2). Plusieurs constructeurs de matériels proposent aujourd’hui des chaudières basse température au fioul conformes à la directive Ecodesign, présentant des rendements au-delà de 90%. Ces chaudières sont très intéressantes car pour un prix inférieur à celui des chaudières à condensation, elles permettent néanmoins d’avoir un matériel performant et de réaliser de bonnes économies d’énergie.

Au-delà de la chaudière, il est également possible d’opter pour un couplage avec une énergie renouvelable.

L’eau chaude sanitaire (ECS) solaire

Écologique et économique, le chauffe-eau solaire individuel (CESI) utilise le rayonnement solaire pour chauffer votre ECS. Il se couple très bien avec une chaudière performante au fioul.

La pompe à chaleur (PAC) en relève de chaudière

Particulièrement intéressant dans les régions les plus froides, ce couplage permet de se chauffer grâce à la PAC durant les périodes de climat relativement doux et de basculer sur la chaudière fioul lorsque le froid arrive. Ce qui permet de réaliser des économies tout en conservant la sécurité et le confort du chauffage au fioul en hiver.

(1) Directive 2009/125/EC (2) Source ADEME